Année 2013

Année 2013

Sainte-Barbe Grand Sud

A La Grande Motte près de Montpellier,

Le 12 décembre à 12H30, le Président et plusieurs camarades ont participé au déjeuner convivial au Restaurant ‘’le 7’’ à La Grande Motte pour fêter notre Sainte Patronne. Trente artilleurs et épouses des départements du Sud étaient présents dont quarante pour cent appartenaient à l’Amicale du 64.

Au son de l’accordéon, quelques couples ont démontré leurs capacités de danseurs et, avant de se quitter, l’assistance a entonné l’Artilleur de Metz en se promettant de renouveler cette réunion l’an prochain.

Sainte-barbe Paris

Les festivités liées à la commémoration de la Sainte Barbe ont eu lieu le samedi 7 décembre sous la présidence du général de division (2S) Jean-Pierre Meyer, président de la Fédération Nationale de l’Artillerie (FNA) accompagné d’un général italien représentant l’artillerie de son Pays.

Le Président et de nombreux camarades de notre Amicale étaient présents lors des dépôts de gerbes sur la Dalle du Soldat Inconnu, à l’Office religieux en la Cathédrale Saint Louis des Invalides, à l’aubade de la fanfare de l’Ecole de l’Artillerie et aux présentations de matériels dans la cour des Invalides (canon de Gribeauval, 155 CAESAR à longue portée missile Mistral …) en présence des drapeaux des associations et amicales de l’artillerie. Le nôtre était porté par Gilles Gaudou, notre nouveau porte drapeau.

A l’issue, la FNA a tenu son assemblée générale. Le Secrétaire et quelques camarades y assistaient. L’accent a notamment été mis sur l’ouverture vers les artilleries étrangères à commencer par les artilleries italiennes, britanniques et américaines, sur l’effort d’informatisation des amicales (notre amicale a quant à elle un site sur internet : www.amicale-64raa.fr ), sur le rattachement par spécialité ou proximité aux unités d’active et sur la création de la médaille de l’artillerie dont les premières seront remises en 2014

Enfin, dernier point abordé, compte tenu de la conjoncture, les travaux du Musée de l’Artillerie n’ont fait l’objet cette année d’aucune subvention ministérielle. Aussi, l’Association des Amis du Musée de l’Artillerie à Draguignan (AMAD) est à la recherche de nouveaux adhérents et fait appel à la générosité de tous les artilleurs pour lui permettre de boucler le budget 2013. Modalités pratiques : envoyer un chèque sous enveloppe avec une fiche indiquant votre nom prénom et adresse et en précisant si votre versement est au titre de votre « adhésion 2014 » ou au titre de « don exceptionnel 2013 ». Libellez le chèque à l’ordre de l’AMAD – CCP Marseille 7 293 32 S et adressez le à Association des Amis du Musée de l’Artillerie – Quartier Bonaparte – Av de la Grande Armée – BP 400 - 83007 DRAGUIGNAN CEDEX. Vous pouvez aussi contacter l’AMAD au 04 83 08 13 86.

Commémoration de la Bataille de WAGRAM

Elle a eu lieu à l’Ecole d’Artillerie à Draguignan le 3  juillet 2013.bataille-de-wagram

Le programme était le suivant :

  • Inauguration du pôle technologique ;
  • Université de l’artillerie ;
  • Aubade fanfare britannique ;
  • Université de l’artillerie, conclusion et synthèse des universités de l’artillerie ;
  • Visite du Musée ;
  • Prise d’armes.

Journée de l'Artillerie d'Afrique

La traditionnelle journée de l’Artillerie d’Afrique a eu lieu le Vendredi 31 mai au 68ème Régiment d’Artillerie d’Afrique - Quartier Bobillot - Camp de La Valbonne - 01120 BELIGNEUX selon le programme ci après :

18H00 – Dépôt de gerbe ;
18H45 – Cérémonie ;
Repas.

Notre camarade Georges Thévenet y assistait et a transmis le reportage photographique suivant :

jaa1jaa2

Les autorités (le Général Cdt L’Ecole d’Artillerie, le Colonel Cdt le 68ème RAA et le Président de l’Amicale du 68ème RAA) se présentent devant la stèle des Artilleurs accompagnées de Madame Wilfrid Pingaud, veuve du Maréchal des Logis mort pour la France au cours de l’Opération Serval au Mali.

jaa3Une plaque de mémoire sur laquelle  est inscrit le nom du MDL Pingaud est inaugurée suivie de la sonnerie aux morts.

jaa5jaa6

Le Général et le Colonel passent ensuite les Troupes en revue. Un défilé clôture la cérémonie.

Haut de page

Visite du 61° RA

La FNA organisatrice a innové cette année en prévoyant  une journée touristiqueP5220002 facultative préalable à cette visite et nous nous sommes retrouvés une trentaine de participants et participantes dès le 21 mai au soir à Chaumont pour un repas en commun.

Mercredi matin le car nous a conduits à la cristallerie royale de Bayel (groupe DAUM) spécialisée dans la  verrerie artisanale. Après la visite du musée qui retrace l’histoire de cette entreprise créée en  1678 par Mazzolay maître verrier italien de Murano, nous avons pu apprécier le savoir- faire des professionnels qui continuent à produire de véritables œuvres d’art par les méthodes ancestrales  qui ont fait la réputation de  cette cristallerie.

P5220007Le début de l’après- midi a été consacré à la visite du Mémorial Charles de Gaulle à Colombey les deux églises, vaste exposition inaugurée en 2008 qui évoque 80 ans «d’ HISTOIRE » entre 1890 et 1970, avec la mise en valeur de l’influence des actions du Général  pendant près d’un demi- siècle sur le destin de la France et sur sa place dans le Monde.

Le château de Cirey sur Blaise construit en 1643, qui fut la résidence  de Voltaire entre 1734 et1749 grâce à l’hospitalité de son érudite maîtresse  Emilie du Châtelet,  était la dernière étape de cette journée. Nous avons été reçus  très aimablement par  les actuels propriétaires Mme et Mr. Hugues de Salignac Fénelon qui s’emploient avec beaucoup d’efforts et de mérite à entretenir et mettre en valeur cette demeure historique.

Le retour à Chaumont nous permettait de rencontrer  les arrivants du soir, dont le Général  Meyer, qui pouvait ainsi présider le repas de cohésion avant la réunion du conseil d’administration de la FNA.

Jeudi matin, l’arrivée directe du 3° contingent au quartier d’Aboville  sur la base de Chaumont-Semoutiers,  venait grossir notre groupe ainsi constitué d’une soixantaine de personnes fort bien accueillies  par Le LCL Koscielny, adjoint du Chef de corps.

Il appartenait ensuite au CEN Hortat de nous présenter le  61° RA.

Ce régiment dédié aux drones tactiques appartient à la brigade de renseignement. Ses effectifs actuels comptent  environ 750 militaires et une quinzaine de civils. Outre les armes classiques de tout calibre, il dispose de 20 drones et de 25 stations d’analyse et de traitement d’images.

logo-61raLe 61° RA compte 45 ans d’expérience dans la mise en œuvre de ces matériels qui ont été déployés sur tous les théâtres d’opérations extérieures notamment en Afganistan  où il a effectué 774 missions entre 2008 et 2012 dont ¾ en appui direct et ¼ en renseignement.La vidéo d’une de ces opérations nous a  permis d’apprécier  son efficacité dans la détection de l’adversaire, l’acquisition de l’objectif et la découverte d’une cache d’armes.

Pour l’avenir, c’est le Watchkeeper  fabriqué par Thalès et déjà en service dans l’armée britannique qui prendra la relève. Ce système de drone tactique dit  SA2R (Surveillance-Acquisition d’objectifs-Renseignement-Reconnaissance) doté en plus d’un équipement radar est capable de voler à 5000 mètres avec une autonomie de 16 heures. Ceci  représente une évolution majeure dans les capacités de renseignement,  avec l’intégration des drones dans le monde aéronautique.

La visite du CFD (Centre Formateur Délégué) animé par l’ADJ  Muloz, nous a permis d’approcher le DRAC (Drone de Renseignement Au Contact). Ce mini drone de 9 kg qui peut être  lancé à la main ou par une catapulte à élastique, vole entre 100 et 300 mètres avec  une autonomie de 1h.30. L’équipe au sol comprend 2 opérateurs, l’un dédié au vol  et l’autre au suivi et à l’analyse de la mission.

Le CFD du 61° RA, formateur des utilisateurs de drones de l’armée de Terre, accueille  une moyenne de 150 stagiaires par an.                                                              
La salle d’Honneur qui retrace les grandes étapes de l’histoire du 61° RA nous rappelle qu’il a été formé à Verdun en 1910. Ses batteries de 75 reçoivent  le baptême du feu en 1914 lors de la bataille de Pierrepont au cours de laquelle ses hommes sont qualifiés de Diables Noirs par l’ennemi  en raison de leur courage et de la couleur de leur uniforme.

Après une 6° citation à l’ordre de l’armée Il se voit décerner la fourragère à la couleur du ruban de la Légion d’honneur en 1921. A la suite d’une longue épopée, le 61°RA abandonne les canons en 1999 et devient le régiment de surveillance du champ de bataille, après la dissolution du 7° RA.                                                
Après le repas, nous avons été conduits sur le terrain pour la présentation   du SDTI (Système de Drone Tactique Intérimaire) opérationnel depuis 2009.

Le drone construit par Sagem a une masse de 330kg. Il peut voler jusqu’à 3500 m  avec  une autonomie de 5 heures et un rayon d’action de 80 km.

P5230020

Le lancement s’effectue à partir d’une catapulte pneumatique et son atterrissage est assuré par un parachute.
Les six missions du SDTI  qui s’inscrivent dans le cadre du renseignement  et du ciblage au profit des feux sont les suivantes : Surveiller, Renseigner, rechercher, acquérir un objectif, évaluer les résultats et fournir un appui direct.
Les conditions météorologiques ne nous ont pas permis  d’assister  à un lancement, notamment en raison de la direction du vent qui compromettait la sécurité du voisinage.

C’est le COL  Randreau, chef de corps qui nous a accueillis au foyer pour conclure cette journée en exprimant son plaisir de nous avoir reçus dans ce régiment atypique, qui met en œuvre des matériels de haute  technologie. Après les remerciements du  GAL  Meyer et une distribution réciproque de médailles, nous sommes partis riches de connaissances nouvelles sur l’évolution de l’arme et de contacts avec ceux qui la servent.

Henri Pierrat

Haut de page

Séjour annuel

14 au 19 septembre - Séjour annuel avec une croisière sur le Rhin et assemblée générale annuelle.

JOUR bateau-croisiere1 : Samedi 14 septembre - STRASBOURG

Arrivée à Strasbourg vers 17H00 à la gare fluviale Croisieurope. Rendez vous avec Jacky, notre guide accompagnatrice. Embarquement et installation dans les cabines pour 4 nuits.

Présentation de l’équipage. Cocktail de bienvenue. Dîner à bord. Départ du bateau en croisière.


JOUR 2 : Dimanche 15 septembre - STRASBOURG - COBLENCE

Navigation vers les villes de Lauterbourg, Spire, Mayence. Petit déjeuner. La croisière continue son cours en direction de Coblence par la plus belle partie du Rhin romantique. Nous longeons les villes de Kaub, Oberwesel, Saint-Goar avant d’accoster à Coblence, nous pouvons apercevoir le château Stolzenfels. Déjeuner à bord.coblance

Arrivée à Coblence vers 16H30, au confluent du Rhin et de la Moselle. Découverte de la vieille ville en compagnie de Jackie. La charmante vieille ville groupée, autour de l'église Saint-Castor (IXe-XIIe siècle) et de l'église Notre-Dame (Liebfrauen-Kirche du XIIe au XVe siècle) a été très bien restaurée au cours des dernières années. Elle réserve une agréable promenade à pied, du Vieux Château fort au bord de la Moselle au palais des princes électeurs sur le Rhin. Retour sur le bateau. Dîner et nuit à bord. Soirée libre.coblance

JOUR 3 : Lundi 16 septembre - COBLENCE - la vallée du Rhin romantique - RUDESHEIM

Remontée de la plus belle partie du Rhin romantique entre Coblence et Rudesheim. Nous passons devant de nombreux châteaux situés dans les vignobles réputés ainsi que devant le célèbre rocher de la Lorelei.

Déjeuner à bord. Arrivée à Rudesheim vers 15H00. Départ en petit train pour une visite guidée ; arrêt dans une cave et dégustation de vins, puis visite du musée de la musique mécanique. Dîner à bord. Le soir, la fameuse Drosselgasse nous attend avec ses nombreuses guinguettes et orchestres.

JOUR 4 : Mardi 17 septembre - RUDESHEIM - MANNHEIM

Petit déjeuner. Départ du bateau tôt le matin et remontée du Rhin jusqu’à Mannheim. Déjeuner à bord.

Nous passons devant les villes de Wiesbaden, Nierstein, Worms et Mannheim. Arrivée à Mannheim vers 13H00. Départ pour une visite de Heidelberg avec visite du château (extérieur) et de la vieille ville. Temps libre au centre ville. Retour à bord à Mannheim.

Puis dîner de gala suivi d’une soirée dansante. Départ en croisière en direction de Strasbourg. Navigation de nuit.

JOUR 5 : Mercredi 18 septembre - STRASBOURG

Petit déjeuner. Arrivée à Strasbourg vers 09H00 et débarquement. Tour panoramique de la ville et visite du centre historique en petit train. Déjeuner choucroute au restaurant. Après midi, visite libre du Musée alsacien.

17H30 Retour à l’hôtel pour l’Assemblée Générale. Dîner et nuit à notre hôtel.

JOUR 6 : Jeudi 19 septembre - STRASBOURG

Petit déjeuner à l’hôtel. Fin des prestations. Adieux et promesse de se revoir en 2014.

sejour-groupe

Haut de page

Commémoration du Débarquement de Provence

16 août à 21H00 - Commémoration du Débarquement de Provence devant l'Obélisque du Mémorial de Saint-Raphaël.

Haut de page

Cérémonie Souvenir de l’Armée d’Afrique et commémoration des Combats Glorieux du Garigliano

25 mai - Cérémonie Souvenir de l'Armée d'Afrique et Commémoration des Combats Victorieux du GARIGLIANO à l'Obélisque du Mémorial de Saint-Raphaël (83700).

Grand Ouest

Le Secrétaire                                                                                                                   Le 18 avril 2013

Notre camarade André Le Boissetier a organisé la réunion annuelle du Grand Ouest du 10 au 13 avril à Sainte-Anne d’Auray dans le Morbihan. Cette réunion a été particulièrement bien réussie. Il a droit aux vives félicitations de tous les participants. Son compte rendu figure ci-après. E. Philip.

Compte rendu de la Réunion du Grand Ouest par André Le Boissetier.

Mes chers camarades,

Le rassemblement 2013, centré sur Sainte-Anne d’Auray dans le Morbihan, s’est déroulé du 10 au 13 avril et, malgré les aléas de santé liés à l’âge du contingent et à la distance, car c’est des quatre coins de la France qu’une quarantaine d’artilleurs et épouses se sont réunis pour un programme dense, avec la bénédiction du ciel qui avait exceptionnellement fermé ses vannes pendant le séjour.

10 avril - arrivée libre dans l’après-midi à l’Hôtel de la Croix Blanche. Certains ont profité du temps libre pour visiter la célèbre basilique de Sainte-Anne et le mémorial de la 1ere guerre mondiale. Tout le monde s’est ensuite retrouvé à l’Hôtel pour un apéritif d’accueil et pour le dîner.

Un certain nombre de nos camarades venaient pour la première fois à notre réunion et plusieurs de ces derniers se revoyaient également pour la première fois depuis les années 60 ! Inutile de préciser que les histoires sur la ‘’nième’’ batterie … le ‘’nième groupe ou les BCS’’ ont meublé les conversations.

11 avril - la journée commence par la visite du Château de Suscinio (13ème – 15ème siècles) à proximité de Sarzeau et ses célèbres pavages vernissés.

chateau-de-suscinio

gavrinis

A midi, déjeuner à la crêperie bretonne de Kervernir pour une dégustation de galettes et de crêpes.
Dans le courant de l’après-midi, visite du Musée des Passions et des Ailes de Baden avec ses salles dédiées à Joseph le Brix, le plus grand des aviateurs bretons, aux jouets anciens et aux automates de Jean Farkas, à la collection d’accordéons anciens Francis Le Pipec et, enfin, par une extraordinaire salle de maquettes de navires réalisées par Aimé Malry.
En fin de journée, visite, sur une île du golfe du Morbihan, du Cairn de Gavrinis et ses 5 700 ans d’histoire. Puis retour à l’hôtel.

12 avril - le matin, visite de la Cité de la Voile Eric Tabarly à Lorient.
Après le déjeuner, visite de la Base aéronavale de Lann Bihoué … les installations, présentation détaillée de la flottille 34 F équipée de Falcon et chargée de la protection des côtes de France, du sauvetage, de la lutte contre les trafiquants de drogue et l’immigration clandestine …

groupe

Visite de la fauconnerie.
En fin d’après-midi, le Capitaine de Vaisseau Christophe Lucas, commandant la base, vient saluer les anciens du 64ème RAA et leur souhaite un bon retour dans leurs garnisons.
Retour à l’hôtel pour un dîner d’au revoir puis, en fin de soirée, présentation de musiques, de chants et de danses bretonnes par le Cercle Celtique de Ploërmel.

cercle-celtique

13 avril - dispersion des troupes et … à l’année prochaine … ???

In fine, je tiens à remercier tous les participants et notamment ceux qui auront parcouru près de 2000 km pour honorer notre réunion de leur présence.

A. Le Boissetier.

Haut de page

Cérémonie de ravivage de la Flamme

Le Mercredi 20 mars, l’Amicale des Anciens du 64ème RAA avait rendez-vous à l’Arc de Triomphe de Paris pour la traditionnelle cérémonie de ravivage de la Flamme. Seize camarades dont le Président et le Secrétaire de l’Amicale s’étaient inscrits pour y participer. L’Union des anciens élèves des Ecoles Saint Nicolas de Saint-Quentin devait également assister à la cérémonie.

ravivage-flamme-2013-3

Pour parodier Pierre Corneille, nous partîmes à 16, mais par un prompt renfort, nous nous vîmes 500 en arrivant sous l’Arc de Triomphe. En effet, une très importante délégation de Saint-Quentin conduite par Monsieur Xavier Bertrand, Député Maire, et Monsieur Pierre André, Sénateur de l’Aisne, avec une trentaine de drapeaux, a participé à la cérémonie. Notre drapeau était porté par notre camarade Henri Pierrat.

ravivage-flamme-2013-2En raison de l’importance de la participation, tout le monde s’est retrouvé en haut des Champs Elysées pour défiler jusqu’au pied de l’Arc de Triomphe. Ensuite trois gerbes, dont celle de l’Amicale, ont été déposées sur le Tombeau du Soldat Inconnu puis il a été procédé au ravivage de la Flamme par des enfants des écoles, des élus de Saint Quentin et par notre Président. Les autorités ont ensuite signé le livre d’or.

ravivage-flamme-2013-1

Cette cérémonie empreinte d’une grande émotion a fortement marqué les participants et, plus particulièrement, les nombreux jeunes qui les accompagnaient.

Haut de page